dimanche 26 avril 2015

Bannière de Noël

L'hiver, sans avoir été très froid ici en région liégeoise, a été long. Et j'ai l'impression que le printemps n'arrive qu'à pas de loup, d'ailleurs la chaudière n'est pas encore éteinte. Est-ce pour cela que je me sens si fatiguée? Comme un ressort qui aurait été rompu. L'envie de rien, pilotage automatique...

Alors je continue la bannière de Noël, ressortie la semaine dernière de la manne à "en-cours". J'ai même abandonné "May" de Brenda Gervais, comment croire que mai arrive déjà alors que je n'ose pas encore troquer mon pantalon contre une jupe, ni remiser le lourd manteau d'hiver?

010

Voici le Père Noël que je viens d'ajouter; je l'ai choisi parce que j'avais envie de couleurs et le joli jaune des poires m'a attirée. Après tout, dans certaines régions du globe, c'est Noël en automne!

011

Le projet a été un peu modifié depuis la semaine dernière et je suis rassurée à présent quant à la longueur de la toile. Comme vous voyez je délimite les zones à broder restantes.

Fatigue due peut-être aussi au nouvel agencement du jardin? J'ai retourné hier les deux plate-bandes en quelques heures à peine et repiqué une vingtaine de plants. Après tout je n'ai plus vingt ans, ni d'ailleurs Fils Aîné qui vient de fêter ses 21 ans hier -)))))

Même Spip se demande ce qui est arrivé, quoi, tout a poussé en une seule nuit? Bizarre la nature quand même!

004

Le gel nocturne hivernal a insidieusement éteint la plupart de mes bordures et plantes vivaces et comme seules taches de couleurs, ne me restait plus que cette clématite "Montana" :

006

Et ma clématite préférée, 250 fleurs minimum l'an dernier, cette année je ne pense pas que je saurai les compter car elle est partie à l'assaut de la façade en s'aidant du lierre. Les fleurs les plus hautes commencent à éclore. Voyez les petits boutons sur 50 cm à peine? Sachant qu'elle couvre 5 mètres de clôture... :

007

A part la petite plante blanche, il m'a fallu tout recolorer :

014

Saturnin est sorti de sa retraite :

012

 

015

Une seule question taraude Spirou "Spip" : "Avec tout ce remue-ménage, n'a-t-elle effrayé les souris? Et les grenouilles, hein? les grenouilles qui généralement coassent près du ruisseau en contrebas?"

009

Depuis son petit accident de l'automne dernier elle n'ose plus trop franchir la clôture mais elle attend un certain gros matou de patte ferme. Ici, c'est chez elle!

Passez un agréable dimanche et une bonne semaine. Le week-end prochain je vous parlerai patchwork...

 

Posté par Bleue de Lin à 10:29 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : , ,


samedi 18 avril 2015

Je brode Noël et Spip prend la plume...

Cinq jours semaine le matin, elle me gratouille le haut du crâne tout en susurrant "Bonne journée petite chérie, je resterais bien avec toi mais il faut que j'aille travailler pour gagner mon pain et tes croquettes!" Bon, je reste seule jusque 18h mais au moins le p'tit déj' est servi à l'heure! Les deux jours suivants il faut que j'aille la réveiller et elle répond à mes miaulements avec sa voix de zombie : "c'est le week-end, DO-DO!". Mais savez-vous ce qu'elle a osé me faire la semaine dernière?... Les valises!

001

Ce matin-là j'ai reçu d'énormes câlins et la promesse qu'un des gamins prendrait soin de moi et puis elle est partie pour le week-end. Ah ouiche, j'avais tiré le gros lot! Il a beau avoir pris quelques dizaines de kilos et de centimètres en 12 ans, ce fiston-là est toujours adepte de "katnapping" juste au moment de ma toilette ou de ma sieste. En période de vacances scolaires il dort le jour et vit la nuit et je ne suis pas certaine de ne pas avoir loupé de p'tit déj! Par contre, les rations étaient plus importantes et j'ai pu grapiller quelques chips et un peu de pizza. Je commençais juste à m'habituer à ce nouveau régime alimentaire lorsqu'elle est revenue, la bouche en coeur : "et où est mon amour de chat?" 

Bon j'avoue, j'étais un peu soulagée, les choses allaient revenir à la normale (et en cajolant un peu le gamin, côté chips et pizza y avait peut-être une ouverture) mais... sur elle, tout autour d'elle rôdait une drôle d'odeur : la sienne!

Alors lorsqu'elle m'a caressée, je suis restée raide comme la justice! Elle mettait sa tête tout contre moi pour guetter le petit ronronnement qui prouverait ma joie à la revoir mais rien! J'étais furieuse! Elle a bien essayé de se justifier : "Mais c'est Pupuce, tu la connais!" Ben tiens, comme si c'était différent de découcher avec toujours le même chat qu'avec plusieurs chats différents!

Bon allez, c'est oublié maintenant. J'ai craqué la nuit venue : sa couette est plus confortable que celle du gamin et puis elle gigote moins quand elle dort... et puis on s'aime quoi...-)

N'empêche elle est revenue bizarre. Vous avez vu la semaine dernière, il y avait des étoiles partout. Maintenant c'est pire, c'est carrément Noël!

021

Z'avez vu le Père Noël supplémentaire sur la droite de sa bannière "Prairie Schooler"?

030

Et en plus la toile prend tellement de place que je ne sais plus m'installer sur ses genoux quand elle brode! Bah! Pas grave, le gamin est en week-end et côté soleil c'est sa chambre la mieux exposée!

005

... Je ne dors que d'un oeil, hein? Faut la surveiller car en plus depuis qu'elle s'est inscrite à l'atelier d'écriture de sa commune il lui vient des idées bizarres, comme de me faire écrire à sa place par exemple. C'est dur une vie de chat, moi je vous le dit!

Posté par Bleue de Lin à 22:44 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 15 avril 2015

Etoiles...

Si lointaines qu'elles semblent inaccessibles, elles brillent dans la nuit et font rêver.

Il nous arrive d'en suivre une bonne et si notre désir se réalise, nous en avons plein les yeux.

...Moi, j'en ai plein mon salon!-)))

002

J'use mes tissus rouge orangé et mes tissus ocres et beiges. Le stock diminue tellement qu'il a fallu que j'en rachète. Oups...Il s'agissait pourtant de vider les armoires? Chercher l'erreur!-)))

C'est que le plaid devra faire 135 cm sur 203 cm pour couvrir une bonne partie du canapé. 26 grandes étoiles (27 cm de côté) et 23 petites (13.5 cm de côté) seront nécessaires.

001

Parfois dans la vie, le chemin qui nous convient le mieux n'est pas forcément celui que la masse utilise. Donc pas de gabarits pour moi car je trouve la méthode trouvée ici trop géniale (pas besoin de comprendre l'anglais, la vidéo parle d'elle-même). 

Passez une agréable semaine, moi je retourne sur mon nuage histoire de capturer d'autres étoiles!-)))

Bienvenue à mes nouvelles abonnées, merci à toutes pour votre fidélité et pour vos petits messages qui m'encouragent et m'aident à avancer. 

Encore un petit mot pour vous conseiller d'aller visiter le blog de mon amie Yvette qui m'a appris la semaine dernière la technique du log cabin réversible. Son centre de table est tout bonnement splendide!

Posté par Bleue de Lin à 18:50 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 10 avril 2015

Tilly Sue

Mon amie Brigitte a emménagé le mois dernier dans un joli appartement. Nouveau nid, nouvelle déco et j'ai tenu à participer à ma façon en lui offrant Tilly Sue en guise de déco pour sa chambre.

054

Tilly Sue, née de l'imagination fertile de Lillie Mae, est une enfant attachante, qui croque la vie à pleines dents et revient de ses escapades avec les lacets défaits, les chaussettes en tire-bouchon et le noeud dans les cheveux quelque peu de travers. N'est-elle pas jolie ainsi?

Avant de déménager en Lorraine belge, elle a profité dimanche dernier d'un petit rayon de soleil pour s'attarder dans mon jardin :

005

 

C'était ma seconde poupée et ce ne sera pas la dernière. A suivre!-)

Passez toutes un agréable week-end.

Posté par Bleue de Lin à 08:16 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 5 avril 2015

Joyeuses Pâques!

Enfant, une fois réveillée, je n'avais qu'une envie : courir me jeter dans ses bras!

Ce matin-là, après nos embrassades, il me regarda d'un air mystérieux et me dit : "va donc voir au jardin!". Ma grand-mère, la veille, avait bien préparé le terrain en prétendant entendre au loin le carillon des cloches de Pâques qui arrivaient de Rome. Et oui, à cette époque, en Hainaut du moins, on ne parlait pas de lapins...

003

Les cloches avaient donc déversé des oeufs en abondance dans le jardin : en chocolat, en sucre, "vrais" oeufs de poule peinturlurés... Quel bonheur de partir à leur recherche, munie de mon petit panier d'osier! Il y en avait partout : sous les rosiers, derrière le houx, dans les pots en grès, le long des fenêtres, au milieu des jonquilles... Et lorsque, toute fière je revenais avec mon butin, mon grand-père, mine de rien, commençait à les compter. Puis, il disait : "Ah non, il en manque encore, cherche bien!". J'ai grandi, compris, mais les cloches ont quelques années encore continué à déverser leurs oeufs dans le jardin. Vous savez quel était mon plus grand plaisir? Entendre rire mon grand-père qui finissait toujours par avouer: "Il en manque un mais je ne me souviens plus où je l'ai mis!"

Plus tard il y eut des chasses aux oeufs avec mes propres enfants. Je suppose qu'eux aussi pourraient vous en raconter de belles à ce sujet. Mais ça c'est une autre histoire...

Joyeuses Pâques à vous tous et toutes!

PS : photo de "april" de Brenda Gervais, terminé l'an dernier mais qu'il me reste à monter en coussinet.

Posté par Bleue de Lin à 09:47 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 2 avril 2015

Taguée...

Il y a bien longtemps que je ne me plus faite taguer, mais c'est à nouveau chose faite grâce à Cécile. Alors allons-y gaiement :

1/ Appartiens-tu à un club ou patchworkes-tu seule ?

Et bien malheureusement  le seul club de patchwork à quelques kilomètres de chez moi a des horaires tout à fait incompatibles avec une vie active, ce que je déplore. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai fini par m'inscrire en début d'année à un atelier... d'écriture! Et c'est fou ce que ça me plaît!

2/ Combien de temps passes-tu, moyenne journalière, sur tes bouts de tissus ?

Je n'y touche que lorsqu'il fait clair et que j'ai du temps devant moi, donc plutôt le week-end. Ca fait une moyenne de 1/2h par jour, voire 1 h maximum... sauf pendant les vacances, là on multiplie par 3 ou 4!-))))

3/ Es-tu vieux tissus de récupération ou dépenses-tu une bonne partie de ta tirelire dans l’achat ?

Ma foi, mes fils ne portent que des t-shirts et je n'ai pas de mari accro aux chemises bleues (elle va se reconnaître je pense!-)))) donc les tissus de récupération ça n'existe pas pour moi. Mais après trois ans de patchwork, la base de tissus est constituée, j'utilise donc surtout ce que je possède déjà et je complète au fur et à mesure des besoins, surtout lors de brocantes ou de bonnes affaires.

4/ Combien de tops te restent-ils à quilter ?

Seulement trois... c'est raisonnable, hein? Je peux donc en ajouter un autre sans avoir à rougir, voire deux!-))))

5/ Où les entreposes-tu ? Malle, armoire, boîte..?

J'ai acheté deux grandes malles chez le grand suédois rien que pour eux! Mais j'ai aussi la chance d'avoir un salon en mezzanine et l'ouvrage en cours de quilting et un top ou deux ornent la rambarde (avec les t-shirts fraîchement repassés que les fistons n'ont pas encore rangés).

6/ Raconte-nous l’endroit où tu couds ? Atelier ou petit coin ? Bien rangé ou désordonné ?

Le salon est immense. J'y ai installé ma planche à repasser, une table de découpe et la machine à coudre. Endroit bien rangé bien sûr...tous les trois mois?-)))))))))))) Après chaque gros ouvrage, ça c'est sûr!

7/ L’art textile, le patchwork classique, est-ce une vieille histoire d’amour ou une passion récente ?

Je dirais que c'était une passion endormie. C'est ma grand-mère qui m'a filé le virus de ce qu'on appelle "les ouvrages de dames", elle m'a appris le crochet, le tricot, le point de croix, la broderie... Lorsque mes enfants étaient petits, il me fallait de quoi m'occuper devant la télé une fois que je les avais mis au lit, alors j'ai (re)commencé le point de croix. Au début on encadre les ouvrages puis on les coud sur des édredons, on en fait des housses de coussins et je crois que peu à peu cela m'a amené vers la couture. De là au patchwork il n'y avait qu'un pas à franchir et grâce à Internet ça a été facile.

8/ Essaies-tu de convertir tes amies ? Celles qui sont bricoleuses mais pas couturières…

Non, chacune son truc! Mais j'ai réveillé la passion de mon amie Brigitte, ça c'est sûr! Et une autre "amie internet" que je ne nommerai pas encore (il faut d'abord qu'elle dévoile son premier patch sur son blog-)) m'a demandé quelques conseils pour débuter.

9/ Offres-tu tes ouvrages ou gardes-tu le tout précieusement et amoureusement ?

Et bien au départ on fait pour soi bien sûr. Ensuite on commence par offrir mais en ce qui me concerne il faut que je sois sûre que la personne va apprécier car c'est quand même pas mal d'heures de travail.

10/ Ton dernier ouvrage ? Couleurs, motifs, dimensions..

C'était le Pine Tree Ridge, que vous pouvez admirer ici . J'aime le mélange de piécé et d'appliqué et le style country en général.

 

Voilà c'est fini. A qui la suite? 

Je pense à celles que j'ai surnommé dans mon coeur mes "marraines de patch" parce que c'est en voyant leurs ouvrages que j'ai eu envie de commencer à patcher mais je vois que Barbara et Muriel ont déjà été taguées. Reste donc Emmanuelle! Allez marraine, dis-nous tout!-))))

* Les règles du jeu:

– je réponds aux questions sans omettre de rappeler l’origine du tag et en mettant le logo des Points Contés (blog qui a concocté les questions):

logotag


– je sélectionne quelques amies qui je l’espère prendront autant de plaisir que moi à participer à ce tag, et qui donneront à leur tour, les mêmes consignes à d’autres amies !

Posté par Bleue de Lin à 21:09 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :