L'hiver, sans avoir été très froid ici en région liégeoise, a été long. Et j'ai l'impression que le printemps n'arrive qu'à pas de loup, d'ailleurs la chaudière n'est pas encore éteinte. Est-ce pour cela que je me sens si fatiguée? Comme un ressort qui aurait été rompu. L'envie de rien, pilotage automatique...

Alors je continue la bannière de Noël, ressortie la semaine dernière de la manne à "en-cours". J'ai même abandonné "May" de Brenda Gervais, comment croire que mai arrive déjà alors que je n'ose pas encore troquer mon pantalon contre une jupe, ni remiser le lourd manteau d'hiver?

010

Voici le Père Noël que je viens d'ajouter; je l'ai choisi parce que j'avais envie de couleurs et le joli jaune des poires m'a attirée. Après tout, dans certaines régions du globe, c'est Noël en automne!

011

Le projet a été un peu modifié depuis la semaine dernière et je suis rassurée à présent quant à la longueur de la toile. Comme vous voyez je délimite les zones à broder restantes.

Fatigue due peut-être aussi au nouvel agencement du jardin? J'ai retourné hier les deux plate-bandes en quelques heures à peine et repiqué une vingtaine de plants. Après tout je n'ai plus vingt ans, ni d'ailleurs Fils Aîné qui vient de fêter ses 21 ans hier -)))))

Même Spip se demande ce qui est arrivé, quoi, tout a poussé en une seule nuit? Bizarre la nature quand même!

004

Le gel nocturne hivernal a insidieusement éteint la plupart de mes bordures et plantes vivaces et comme seules taches de couleurs, ne me restait plus que cette clématite "Montana" :

006

Et ma clématite préférée, 250 fleurs minimum l'an dernier, cette année je ne pense pas que je saurai les compter car elle est partie à l'assaut de la façade en s'aidant du lierre. Les fleurs les plus hautes commencent à éclore. Voyez les petits boutons sur 50 cm à peine? Sachant qu'elle couvre 5 mètres de clôture... :

007

A part la petite plante blanche, il m'a fallu tout recolorer :

014

Saturnin est sorti de sa retraite :

012

 

015

Une seule question taraude Spirou "Spip" : "Avec tout ce remue-ménage, n'a-t-elle effrayé les souris? Et les grenouilles, hein? les grenouilles qui généralement coassent près du ruisseau en contrebas?"

009

Depuis son petit accident de l'automne dernier elle n'ose plus trop franchir la clôture mais elle attend un certain gros matou de patte ferme. Ici, c'est chez elle!

Passez un agréable dimanche et une bonne semaine. Le week-end prochain je vous parlerai patchwork...